Plateforme de recrutement de l'économie sociale et solidaire corse

CAE-Emplois d'Avenir : Quel contrat choisir ?

Le choix entre deux dispositifs d’aide à l’emploi peut s’avérer difficile. Le choix d’un recrutement est souvent conditionné par une nécessité de développement ou de surcroit d’activité qu’il est difficile d’imaginer pour les acteurs de l'ESS d'autant plus sur des temps longs. Il engage l’entreprise ; il engage l’employeur ; il engage le salarié.

Profil du salarié : Le CUI-CAE est plus facilement mobilisable sur un public plus diversifié

Qu’il s’agisse du dispositif d’Emploi d'Avenir ou du CUI- CAE, ils concernent, dans les 2 cas, de dispositifs d’accès ou de retour à l’emploi pour des personnes en recherche, mais sur des publics qui peuvent différer.

L'emploi d'avenir : un public très précis

Les emplois d'avenir concernent exclusivement les jeunes âgée de moins de 26 ans et jusqu'à 30 ans pour les personnes en situation de handicap.

Dans les deux cas ils doivent être

  • sans qualification ou titulaire d'un BEP/CAP au mieux et sans emploi
  • titulaires du Bac à Bac+3 pour les personnes résidentes en ZUS et sans emploi. Vous pouvez retrouvez nos outils cartographiques pour déterminer les zones
Le CUI-CAE : plus souple sur le profil des candidats

Dans le cadre du CUI-CAE, les critères d'éligibilité sont plus larges:

  • jeunes de moins de 26 ans, bénéficiaire du RSA ou RSA socle
  • Séniors de plus de 55 ans
  • demandeurs d'emploi de longue durée et très longue durée
  • toute personne résidant dans les Quartiers Prioritaire de la Politique de la Ville
  • Travailleurs handicapés

Montant des aides : Les emplois d'avenir plus avantageux financièrement

Pour les 2 dispositifs, l’Etat propose des exonérations et une non prise en compte dans l'effectif de votre structure ainsi qu’une aide financière conséquente, versée mensuellement en contrepartie de votre action de recrutement.

L'Emploi d'Avenir: un vrai temps plein
  • 75% d'aide sur la base du SMIC ( contre 60% pour le CUI-CAE)
  • pour 35h hebdomadaires (contre 20h pour le CUI-CAE)
  • l'employeur bénéficie de 39 420€ d'aide sur 3 ans (contre 12 000€ sur 24 mois)
  • reste à charge de l'employeur : 540€ (pour 35h) contre 436€ (pour 20h)

Les montants indiqués sont une simulation et peuvent variés en fonction des cas.

Le CUI-CAE : un emploi aidé
  • 60% d'aide sur la base du SMIC
  • 20h hebdomadaires
  • 12 000€ d'aide à l'employeur sur 24 mois
  • reste à charge : 436€

Les obligations de l'employeur : les deux engagent de manière identiques

Les aides octroyé pour le recrutement sous ces conditions obligent l’employeur à certaines obligations :  pour les 2 dispositifs

Emplois d'Avenir

L'employeur doit désigner un tuteur et prévoir des actions d'accompagnement et de formation. La Mission Locale l'aide en ce sens. Elle contrôle cette obligation et assure un suivi des jeunes placés.

CUI-CAE

L’employeur doit  désigner un tuteur et prévoir des actions d’accompagnement et de formations. Pôle Emploi ou Cap Emploi conditionnent l’ouverture du contrat et les demandes de renouvellement à la création et la réalisation de ces actions.

 

 

 

L'emploi d'avenir : un vrai temps plein

XFVQSF

 

 

fbs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montant des Aides

sfgqsf

dfbqfb